l’IECD, l’AFD et Semeurs d’Avenir se mobiliseront sur 3 ans auprès de plus de 1 165 personnes défavorisées à travers des formations professionnels et un accompagnement multidimensionnel pour 550 entrepreneurs. Le projet « Maharat Li Loubnan 2 » (Compétences pour le Liban) vise à élargir les impacts positifs du précédent projet mis en œuvre depuis 2017 répondant aux multiples crises que traverse actuellement le Liban.

Intitulé « Recourir au numérique pour mieux accompagner les jeunes en difficulté d’insertion en Méditerranée », ce guide de bonnes pratiques propose aux professionnels de l’insertion et de la formation professionnelle des pistes pour approfondir ou développer leurs usages des outils numériques dans leurs activités d’accompagnement.

Dix-sept étudiants ont célébré leur remise de diplôme de La Boulangerie Française. Chaque année, l’école de boulangerie soutenue par l’Institut européen de coopération et de développement (IECD) forme des jeunes issus de milieux modestes à des compétences pratiques et techniques pour devenir des boulangers et pâtissiers professionnels. Malgré le contexte économique difficile lié à la crise Covid-19, 85% des diplômés ont trouvé un emploi.

L’IECD Liban s’est mobilisé auprès d’une cinquantaine d’hommes et de femmes entrepreneurs pour les aider à reprendre leurs activités après l’explosion du port de Beyrouth. En partenariat avec d’autres acteurs sur le terrain, l’IECD a impliqué des personnes bénéficiaires des formations courtes dans des travaux de reconstruction, en mettant également l’accent sur l’autonomisation des femmes dans l’ensemble du projet.

Au printemps 2020, la France et la Monaco lançaient l’appel à projets « Soutenir la jeunesse en Méditerranée occidentale ». Mise en œuvre avec l’appui de l’IECD, cette initiative a permis de sélectionnés 19 projets.

Fruit d’une collaboration inédite entre le réseau MedNC et le média web « Les Haut-Parleurs », cette série documentaire donne la parole à 8 jeunes, 4 filles et 4 garçons, de 4 pays méditerranéens qui, après avoir un temps décroché du système scolaire, ont récemment réintégré un dispositif d’insertion professionnelle.

Jeunes collégiens du CERES à Madagascar

Entre juin et octobre 2020, les classes se sont de nouveau remplies, pour commencer une nouvelle année scolaire dans les pays d’intervention de l’IECD, malgré la crise sanitaire liée au COVID-19. Face à un contexte encore incertain et à des modes d’enseignement dégradés, les équipes de l’IECD poursuivent leur mission aux côtés des jeunes et de leurs professeurs.

Le rapport d’activité 2019 de l’IECD est en ligne ! 16 000 jeunes formés et accompagnés vers un métier et 3 000 entrepreneurs fortifiés dans leur projet économique en 2019 : l’IECD met ses savoir-faire au service des populations vulnérables et vient se placer au cœur d’un des grands défis de notre humanité : le droit au travail, et à un travail décent !

La crise économique qui secoue le Liban menace de fermeture des écoles privées libanaises. L’IECD a décidé de soutenir plus de 1 000 jeunes à travers l’appui à quatre écoles en difficulté, pour leur permettre de retourner à l’école à la rentrée de septembre.

Enfin les retrouvailles tant attendues entre élèves et formateurs à Madagascar, après deux mois d’interactions à distance.