SARA, 16 ANS

Élève de la formation en électricité, Alexandrie, Égypte.

Programme Graines d’Espérance

En 2017, 4 ans après le lancement du programme Graines d’Espérance en Égypte, l’IECD s’engage à favoriser l’insertion socioprofessionnelle de plus de 1000 jeunes Égyptiens et Égyptiennes en modernisant l’offre de formation aux métiers de l’électricité au niveau du baccalauréat professionnel. Sara est élève en première année au Lycée technique de jeunes filles El Wardian, à Alexandrie (Égypte).

« À l’origine je pensais m’orienter dans la filière électronique, domaine davantage plébiscité par les jeunes filles. Finalement, mes bonnes notes m’ont conduite à une formation en électricité. Mes professeurs avaient davantage d’ambition pour moi. Au début, j’ai eu des difficultés à m’y intéresser : je voulais tout arrêter mais mes enseignantes m’ont encouragé à persévérer et ont fini par me transmettre le goût de la matière.

Voilà sept mois qui se sont écoulés et je sais maintenant câbler des ampoules et réparer des prises, j’en suis très fière ! Ce que j’apprécie particulièrement dans notre formation ce sont les exercices pratiques. Ils me donnent sans cesse de nouvelles idées de projets à réaliser en classe. En ce moment par exemple, je travaille sur un projet dans le domaine de l’énergie solaire et cela me passionne !

J’entends souvent des commentaires négatifs dans mon entourage : on me dit qu’en tant que fille, je n’ai pas d’avenir dans ce domaine. Ce qui compte pour moi, c’est ce que je veux faire, et non pas ce que les autres veulent que je fasse. Je suis confiante et je suis persuadée que l’on peut faire tout ce que l’on veut tant qu’on en a la capacité. Rien ne m’empêchera d’y arriver ! Mon rêve maintenant est de devenir formatrice pour aider à mon tour les autres jeunes filles.”