LOCALISATION

VIETNAM – Hué (2015), Hô-Chi-Minh-Ville (2016), MYANMAR – Yangon (2017)

PARTENAIRES LOCAUX

Thu Duc College of Technology à Hô-Chi-Minh-Ville et LuxDev et le Ministry of Hotels and Tourism à Yangon.

DÉBUT DU PROJET

1999 (Hué), 2016 (Hô-Chi-Minh-Ville), 2017 (Yangon)

Après 6 mois, je sais que j’ai fait le meilleur choix qui soit ! L‘école est très professionnelle, très exigeante et j’apprends beaucoup de choses, y compris sur la façon de me comporter. J‘ai changé et je sais qu’avec cette formation, je me prépare un bon avenir : je gagnerai un bon salaire qui me permettra d‘économiser et de faire construire une maison pour ma famille. Mon plus grand rêve est de devenir chef dans un hôtel 5 étoiles du centre d’Hô- Chi-Minh-Ville : je serais tellement fière !

KIM TUYEN, 19 ans

Élève à l’école de boulangerie-pâtisserie d’Hô-Chi-Minh-Ville (Vietnam)

Les écoles de boulangerie-pâtisserie française (Vietnam et Myanmar)

L’école de boulangerie-pâtisserie de Hué a été créée en 1999 afin de donner un métier à de jeunes garçons orphelins ou venant de familles très modestes, dans un pays où la tradition du pain est forte. Tous les 4 mois, l’école accueille 2 nouveaux jeunes qui débutent un parcours de formation de 20 mois, dont 3 mois de stage professionnalisant en fin de cursus. La formation en apprentissage permet à ces jeunes de développer des compétences pratiques au sein du laboratoire de production. Les produits fabriqués sont ensuite vendus dans un salon de thé du centre-ville de Hué. Ainsi, l’école est une véritable entreprise sociale qui parvient à couvrir 95% de ses coûts de fonctionnement ! L’IECD vient en renforcement de l’équipe sur certains volets spécifiques, notamment la structuration de la formation et du suivi des élèves, ainsi que l’évaluation, la validation et la certification des compétences, tous ces sujets étant peu formalisés jusqu’ici. Par ailleurs, il soutient l’école dans la construction de nouveaux bâtiments qui permettront à terme d’accueillir deux fois plus de jeunes et notamment des jeunes filles.

Sur le même modèle que celle de Hué, une nouvelle école de boulangerie-pâtisserie a ouvert à Hô-Chi-Minh-Ville en 2017. Elle forme des jeunes hommes et femmes au métier de boulanger-pâtissier durant 16 à 20 mois. Enfin, l’IECD a entamé des démarches pour reproduire le même modèle à Yangon (Myanmar) : l’école a ouvert ses portes en 2018 et accueille 10 à 15 jeunes, dont au moins la moitié de filles.

Au Vietnam, l’école d’Hué a bénéficié de l’expertise d’un boulanger-pâtissier professionnel pour mettre à jour les compétences du formateur en place. Dans le souci constant d’améliorer la qualité des formations proposées, les trois écoles ont engagé un processus de capitalisation et d’harmonisation des programmes.

Résultats 2018 :

  • 47 jeunes formés au métier de la boulangerie-pâtisserie.
  • 100% des élèves diplômés ont trouvé un emploi.
  • 85% de taux d’autofinancement sur l’école de Hué grâce au salon de thé de l’école.