LOCALISATION

Madagascar (Fianarantsoa)

PARTENAIRE LOCAL

Association pour la Promotion économique et sociale (PROMES)

DÉBUT DU PROJET

2006

CERES – Renforcement éducatif et scolaire à Madagascar – © 2013

J’ai fait de ma pauvreté une arme de réussite

Mandimby, 22 ans, professeur de malgache, ancien élève CERES de la promotion 2008.

Mandimby a intégré le dispositif CERES à ses débuts, en 2008. De la 6e à la terminale, l’accompagnement personnalisé lui a permis de franchir les étapes avec succès malgré les périodes de découragement. Aujourd’hui, Mandimby souhaite offrir aux jeunes en difficulté les mêmes chances que lui. Et pour devenir un bon enseignant, il a suivi la Formation initiale des professeurs (FIP) mise en place par le même dispositif CERES depuis 2014.

Programme CERES : les Centres d’Éducation et de Renforcement Scolaire

Depuis 11 ans, l’IECD et l’association malgache PROMES luttent contre l’échec scolaire des jeunes ruraux de la région de Fianarantsoa en les accompagnant du collège aux études supérieures (BAC+3). L’accompagnement global qui leur est proposé, à travers le soutien scolaire, la pratique d’activités éducatives extrascolaires, l’accueil en internat et le suivi personnalisé, leur permet de s’épanouir sur le plan intellectuel, éducatif et personnel, dans un environnement favorable à l’apprentissage. Ainsi, depuis le début du projet, près de 9 000 élèves ont été accompagnés dans le cadre du dispositif CERES, avec des résultats très positifs : 83 % de réussite au BEPC (2016-2017) et 86 % de réussite au bac (2016-2017) pour les élèves suivis par le CERES, soit plus de deux fois le taux de réussite nationale. Ce succès s’explique en partie par l’approche holistique du dispositif qui prend en compte l’élève et son environnement.

Le dispositif CERES a évolué tout au long des 10 ans, avec notamment l’introduction en 2009 d’une année dite « préparatoire » entre l’obtention du Brevet des collèges et l’entrée dans les lycées renommés de Fianarantsoa, qui restait un cap difficile pour des jeunes issus du milieu rural : ainsi, en 2016, 100% de la centaine d’élèves ayant bénéficié de l’AP ont été admis dans les 6 meilleurs lycées de Fianarantsoa. Depuis 2010, les taux de réussite au baccalauréat ne cessent de croître pour atteindre 85% en 2016 (soit plus de deux fois le taux régional), grâce notamment à la mise en place du suivi personnalisé des lycéens. En 2016, 362 lycéens ont été bénéficié de cet accompagnement. Enfin, depuis 2013, le développement d’une offre post-bac, avec le SUP-CERES d’un côté et SESAME de l’autre, permet d’accompagner les bacheliers dans leurs études supérieures, puis dans leur insetion professionnelle. Le SUP CERES est une réponse locale hybride entre le suivi lycéen et SESAME et a concerné 39 élèves en 2016.

L’environnement éducatif et familial de l’élève est une autre préoccupation du programme CERES. Dans un souci de cohérence éducative, la sensibilisation des parents (3 rencontres en 2016) et la formation des professeurs des 12 établissements partenaires (150 professeurs ont participé à 10 journées de formations) sont considérés comme des éléments essentiels pour mener à bien la mission.

L’année 2016 a vu la création de deux associations autonomes, appuyées techniquement par le CERES et reconnues officiellement :

  1. L’association MEVA, regroupant les professeurs des collèges partenaires afin de favoriser leur montée en compétences: formation, création de centres de ressources pédagogiques au sein de chaque village.
  2. Les associations de parents dans les villages où se situent les «pépinières », afin d’accompagner l’ensemble des parents dans leurs responsabilités.

LA PLUPART DES COLLÈGES DE BROUSSE N’ONT PAS DE PROFESSEURS CERTIFIÉS

À Madagascar, une majorité de professeurs de collège de brousse n’a pas suivi de formation spécifique. Pour remédier à cette carence, le Ministère de l’éducation nationale Malgache a fait appel au savoir-faire de l’IECD en ingénierie de formation pour créer la Formation initiale au métier de professeur (FIP) en 2014. En 2017, trois promotions ont bénéficié de la FIP. Parmi les 36 élèves formés, plus de 90 % ont été certifiés par l’Institut national de formation professionnelle.

Les professeurs certifiés de la promotion 2017 (Formation initiale au métier de
professeur)

Résultats 2017 :

  • 2 912 élèves de collège et lycée ont été accompagnés dans leurs études dans le cadre de CERES.
  • 105 professeurs ont amélioré leurs compétences.
  • + de 86 % de réussite au bac et + de 83 % au BEPC pour les élèves ayant été accompagnés par CERES.