LOCALISATION

Madagascar (Fianarantsoa)

PARTENAIRE LOCAL

Lycée Saint François-Xavier

DÉBUT DU PROJET

2013

Mon plus beau souvenir à « La Rizière » ? Quand les élèves de la première promotion ont reçu les résultats du CAP ! Il y a eu 100% de réussite ! Ils étaient tellement contents ! La formation à « La Rizière » a changé la vie de certains jeunes. »

CHEF TAHINA

Chef cuisinier de La Rizière, formateur des élèves de 1ère année.

MADAGASCAR : École hôtelière La Rizière à Fianarantsoa

Située sur les hautes terres de Madagascar, Fianarantsoa est un lieu de passage pour se rendre dans le sud du pays. Cette ville commerçante abrite de nombreux emplois informels et affiche un taux de pauvreté élevé. Par ailleurs, les statistiques officielles montrent qu’à Madagascar, un nombre important d’emplois restent non pourvus dans les métiers de l’hôtellerie restauration.

Depuis 2012, l’école hôtelière « La Rizière » permet à des jeunes en situation socio-économique précaire d’acquérir des compétences professionnelles adaptées aux attentes du secteur hôtelier. Trois spécialités, définies avec les professionnels du pays, leur sont proposées : commis de cuisine (2 ans), commis de salle et de bar (2 ans) ou commis d’hébergement (1 an). Un hôtel-restaurant de haute qualité, adossé à l’école hôtelière, permet aux élèves de pratiquer en conditions réelles et augmente ainsi leur chance de trouver un emploi à l’issue de la formation.

L’école favorise également le développement personnel de chaque élève, avec notamment la création en 2016 de clubs de langue, danse, chant, théâtre ou encore jardinage, thèmes choisis par les jeunes eux-mêmes. Enfin, un bureau de suivi, d’orientation et d’emploi se charge désormais d’accompagner chaque jeune individuellement, pendant et après la formation.

L’ ÉMERGENCE D’UNE POLITIQUE NATIONALE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À MADAGASCAR

Le 6 février 2016, le 1er Certificat d’Aptitudes Professionnelles (CAP) des métiers de l’hôtellerie-restauration a été décerné aux élèves de « La Rizière ». C’est l’aboutissement de deux années (2013-2015) d’expérimentation de nouveaux référentiels nationaux. Ces référentiels sont eux mêmes le résultat de l’action coordonnée de l’IECD, du Ministère de l’emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (MEETFP), et de l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM), conduite depuis 2012. Après le vote de la loi portant sur la Politique nationale de l’emploi et de la formation professionnelle (PNEFP) fin 2015, l’IECD et ses partenaires (l’ONG italienne VIS et l’OIF), ont accompagné durant une année le Ministère malgache (MEETFP) dans la mise en œuvre de sa politique. Les premiers éléments d’un système durable de développement des compétences techniques et professionnelles ont ainsi été mis en place.

Résultats 2018 :

  • 152 élèves bénéficiaires des formations durant l’année 2018 dont 66% de jeunes filles.
  • 83 % des jeunes diplômés de septembre ont trouvé un emploi ou sont en poursuite d’études 3 mois après l’obtention de leur diplôme.
  • 71% des anciens élèves se disent très satisfaits de leur formation et gagnent en moyenne 1,5 fois le salaire minimum de Madagascar.
  • 14 formateurs et 4 membres du personnel administratif ont amélioré leurs compétences.