Pour représenter sa personnalité, Denis avait choisi de s‘illustrer par l’image d’un avion faisant face au soleil. Denis a choisi le soleil, car il était le premier fils de l’union de son père et de sa mère et a donc vu le jour en premier. A ce titre, il se devait d’être exemplaire sur tous les plans. L’avion symbolisait l’espérance d’un envol, et la quête d’horizons lointains. Le dimanche 11 mars 2018 à minuit, dans le village de Ngo, situé dans le département des Plateaux, l’avion a pris son dernier envol.

Marien TONDO

Formateur au Centre de gestion et de services de Pointe-Noire

DENIS ELOLO

Un collaborateur IECD et un formateur hors pair, trop tôt disparu.

Le visage de Denis se métamorphosait sous l’effet de son large sourire, surtout lorsqu’il débutait une séance de formation ou lorsqu’il parlait de son travail, sa passion.

Denis Elolo a été le premier formateur IECD recruté pour le programme d’appui aux petites entreprises au Congo en 2014. ll est rapidement devenu chef de centre, puis responsable des opérations. Denis était un formateur exceptionnel, et tous ceux qui ont eu la chance d’être formés par lui pourront le confirmer. Il avait la passion de transmettre, d’accompagner et de faire grandir les entrepreneurs. Il disait souvent « quand je suis en formation, tous mes soucis disparaissent ». Denis était aussi un collaborateur solide comme un roc. S’il pouvait parfois paraître dur, c’était toujours dans un souci d’honnêteté et de progrès. Il n’hésitait pas à partager ses points de vue en toute transparence. C’était précieux et courageux de sa part. Il était d’un dynamisme incroyable et transmettait son énergie à tous.

Denis était aussi un homme simple, généreux, passionné par la vie : Denis le chauffeur de taxi qui connaissait Pointe-Noire comme sa poche ; Denis le jardinier qui pouvait parler des heures durant de son potager, de ses tomates et de ses fleurs. Denis le voyageur, qui adorait découvrir de nouvelles choses : les lumières d’Abidjan, l’animation de Douala ; Denis qui surtout aimait son pays et savait le faire partager.

Il nous a quitté le 11 mars 2018. Il avait encore tant à vivre et à donner : aux entrepreneurs, au programme, au Congo. Le souvenir de son sourire et de sa détermination accompagnera longtemps les équipes qui continuent dans son sillage à faire grandir le projet.

De nombreuses fois où j’arrivais en réunion avec Denis, fatiguée et un peu démotivée, j’en ressortais pleine de motivation et d’envie d’avancer. Travailler auprès de lui a été une vraie chance et j’ai énormément appris.

Anna FAGOT

Chef de projet TPE (2016-2018)