VIETNAM : UN PROGRAMME POUR LES FEMMES, MIS EN ŒUVRE PAR LES FEMMES !

Le programme d’Appui aux petites entreprises au Vietnam en faveur des femmes a le vent en poupe !

Grâce à la Formation de base en gestion de l’IECD, Mrs Bay sauve son business !

Mrs Bay tient un restaurant avec comme spécialité du poulet grillé depuis 2 ans avec son fils et sa belle-fille à leur domicile de Chau Thanh. Elle possède également un puits qui approvisionne en eau une centaine de logements autour.

“Ces derniers temps, mon commerce ne fonctionnait pas très bien, plus assez pour subvenir aux besoins de toute la famille, mon mari et moi-même, mon fils ainé, sa femme et leur bébé, ainsi que ma fille cadette qui est encore étudiante. J’ai également été empêchée de commercialiser l’eau de mon puits par les services de la ville pour non-respect des normes sanitaires : filtrer mon eau ou creuser plus profondément sont des investissements que je ne pouvais pas me permettre.”

Au sein de la Women’s Union de la région de Tien Giang, organisation publique créée dans le but de venir en aide aux femmes, Mrs Bay a trouvé des solutions à ses problèmes, en suivant notamment la Formation de base en gestion créée par l’IECD.

” J’ai suivi une formation qui m’a permis de retravailler mon offre et de réajuster mon prix de vente en fonction du calcul de mon prix de revient. J’ai également amélioré le packaging de mon produit afin de le rendre plus qualitatif et attractif.  J’ai aussi fait installer une vraie enseigne qui attire davantage le client.

Parallèlement, la Women’s Union m’a aidée à trouver un accord avec les services d’hygiène de la mairie et à entrer en contact avec des entreprises pour réaliser les travaux. J’ai pu obtenir un micro-crédit par l’intermédiaire de la Women’s Union et aujourd’hui, le problème est en bonne voie de résolution.»

L’IECD, la Women’s Union et la NMAV : un trio gagnant pour soutenir les femmes entrepreneures

La Women’s Union est au Vietnam une organisation publique influente, présente dans tous les districts de toutes les villes, créée pour venir en aide aux femmes et défendre leurs droits et intérêts légitimes dans de nombreux domaines : éducation, santé, travail, soutien juridique, emploi, formation…

« Notre partenariat a commencé avec eux depuis 2016 et consiste à leur communiquer notre planning de formations en début d’année, explique Thi Thuy Van HARDIVILLE, représentante de l’IECD et de la mise en œuvre du programme d’Appui aux petites entreprises au Vietnam. Ceci afin d’orienter les femmes ayant une petite affaire vers la Formation de base en gestion ou celles qui souhaitent créer une activité vers la Formation Top départ. Depuis l’année dernière, nous avons la chance de collaborer avec la NMAV, une ONG norvégienne qui mène plusieurs activités dans le delta du Mékong, dont une de micro-crédit en partenariat avec les Women’s Union de Tien Giang. »

Deux mille femmes soutenues par le dispositif d’ici 2020 !

La NMAV ambitionne de soutenir financièrement deux mille personnes d’ici 2020 et souhaite que celles qui sont susceptibles d’acquérir ces crédits soient formées aux deux modules de formation précités.

Pour atteindre cet objectif, l’IECD propose de créer un vivier de formateurs au sein de la Women’s Union et de les former aux contenus et techniques pédagogiques, afin de dupliquer les formations sur la région de Tien Giang. Ce partenariat permet d’une part un essaimage géographique du programme et d’autre part de transférer les compétences à une autorité locale. Depuis novembre 2018, 13 nouvelles formatrices ont dispensé 7 sessions de formation avec une moyenne de 15 femmes par classe.

Mrs Pham Thi Tuyet Ly est l’une de ces formatrices :

« En m’engageant dans la Women’s Union, je souhaitais apporter ma contribution pour aider les femmes de ma région à devenir plus autonomes, moins dépendantes financièrement. Ici, à la Women’s Union, nous aidons les femmes qui ont pour ambition de créer leur propre business : souvent de faible niveau scolaire, nous leur apprenons à gérer une affaire et à monter des dossiers d’aides financières.

Sur la formation reçue de l’IECD en octobre 2018, Mrs Pham a un avis extrêmement positif :

« La formation a été très intense et ne concernait pas que les contenus mais aussi les techniques pédagogiques : comment enseigner à un public d’adulte, traiter les cas difficiles… Au début, je n’avais aucune confiance en moi et ne me pensais pas capable de dispenser un tel cours devant toute une assemblée ! Mais à la suite de la formation, j’ai piloté une classe test dans ma ville avec le support des formateurs IECD, et j’ai pris du plaisir à retransmettre ce que j’avais appris. Ce que j’ai appris de cette expérience est que rien n’est impossible, toutes les difficultés peuvent être surmontées quand on en a la volonté et la motivation. »