LOCALISATION

Syrie, Banlieue de Damas (Jaramana : Shebab Center et I Can Center) et Sweida.

PARTENAIRES LOCAUX

SARC (Croix rouge syrienne), Ministère des affaires sociales et du travail, Associations locales.

DÉBUT DU PROJET

Shebab Center, 2009
I Can Center, 2017
Sweida, 2017

Sara a 19 ans. Avec sa famille, elle a fui les combats d’Alep, sa ville natale, pour s’installer à Jaramana, dans la banlieue de Damas. Suite à ce départ, Sara ne réussit plus à s’investir dans un projet et est en conflit avec tout le monde. Le Centre de Jaramana va l’accueillir, avec sa famille qui se sent impuissante. Ils y trouveront des conseils, un soutien et des formations qui finiront par redonner confiance à Sara. Aujourd’hui, elle est déterminée à prendre sa vie en main : elle suit le cours de « secrétariat », formule à nouveau des projets et le centre l’accompagne dans l’élaboration de ses objectifs et de son plan d’action.»

Sara Khswan

Élève au Centre de Formation professionnelle de Jaramana

SYRIE : Trois centres de formation pour les déplacés internes et autres personnes vulnérables

Destiné à aider les réfugiés irakiens à sa création en 2008, le Shebab Center (littéralement, le « centre des jeunes ») de Jaramana accueille principalement aujourd’hui les déplacés internes syriens, de l’enfance à l’âge adulte, soit de 5 à 24 ans. Dans un environnement de violences répétées, il offre un cadre protecteur et sécurisant. Les jeunes disposent de plusieurs types de services : un accueil personnalisé, une écoute attentive et un soutien psychologique. Mais aussi une offre de formations diversifiée (14 domaines abordés), d’une durée de 3 à 4 mois, qui leur permet d’acquérir des compétences professionnelles dans des secteurs à forte demande : aide à la personne âgée et malade, gestion, électricité domestique, peinture en bâtiment, maintenance informatique, maintenance chauffagiste et climatisation, informatique, etc.

Dans le même temps, des ateliers de développement personnel et de savoir-être leur sont proposés : l’objectif est de faciliter leur adaptation à leurs nouvelles conditions de vie et de développer des capacités nécessaires à leur insertion professionnelle.

Le centre de Jaramana est ouvert depuis 10 ans. Il constitue aujourd’hui un modèle répplicable : en 2017, deux nouveaux centres ont ouvert leurs portes : le Centre I can situé également à Jaramana et le centre de Sweida, au sud du pays, délocalisant le modèle dans une nouvelle région. Un 4e centre est à l’étude à Alep, dans le nord du Pays.

Dans le souci constant d’accompagner les personnes vers l’emploi, l’IECD facilite leur mise en relation avec les entreprises : ainsi, l’IECD a proposé des opportunités d’embauche à plus de 600 personnes du centre “I can” au cours de l’année 2018 et plus de 350 d’entre elles ont conclu un contrat de travail.

Résultats 2018 :

  • 4138 personnes bénéficiaires de formations courtes qualifiantes dans les trois centres Shebab Center, I Can et Sweida