LOCALISATION

Côte d’Ivoire
7 districts : Bas-Sassandra, Montagnes, Comoé, Sassandra-Marahoué, Lacs, Lagunes et Vallée du Bandama

PARTENAIRE LOCAL

Plateforme des Ecoles Familiales Agricoles de Côte d’Ivoire (PEFACI)

DÉBUT DU PROJET

1998

Avant de suivre cette formation, je ne savais pas ce que j’allais faire de ma vie. Mais en sortant de l’EFA de Toupah en 2016, j’ai tout de suite voulu mettre en pratique ce que j’y avais appris. J’ai d’abord commencé avec quelques cultures et un élevage de 3 lapins pour avoir une rentrée d’argent. J’ai construit mon premier poulailler (21m²) qui m’a permis d’accueillir 240 poulets. Je me suis vite aperçu qu’en investissant 60 000 FCFA (environ 90 €), je pouvais, un mois plus tard, gagner près de 125 000 FCFA (environ 190 €). Il y a deux ans, j’ai commencé avec 60 poussins, aujourd’hui je suis capable de nourrir, soigner et vendre 400 sujets. Je suis très fier de ce que je suis capable de faire et je remercie mes formateurs de m’avoir formé et poussé à entreprendre.

Ismaël SAWADOGO

Ismaël Sawadogo, 18 ANS, ANCIEN ÉLÈVE DE L’EFA DE TOUPAH (CÔTE D’IVOIRE)

Écoles Familiales Agricoles en Côte d’Ivoire

L’IECD et son partenaire, la PEFACI, mettent en œuvre le programme d’Écoles Familiales Agricoles en Côte d’Ivoire depuis 1998. Le réseau ivoirien de 14 EFA forme environ 300 jeunes par an dont 20% de jeunes filles. Depuis 2013, le réseau propose également une formation diplômante de niveau CAP à une vingtaine de jeunes sortis d’EFA, à l’Institut de Formation à l’Entrepreneuriat Rural et Agricole (IFERA), à Yamoussoukro.

Le fort potentiel agricole en Côte d’Ivoire, notamment dans les cultures pérennes, a conduit la PEFACI à développer depuis 2012 de nouveaux partenariats avec des entreprises agricoles implantées localement. Leur proximité permet un appui financier et technique rapproché des écoles et ouvre de nouveaux débouchés aux jeunes.

Afin de garantir la qualité de la formation dispensée dans les écoles, la PEFACI contribue depuis 2013 à la rénovation des programmes et supports de formation des jeunes (techniques de production, matières générales appliquées, gestion) et met en œuvre le nouveau parcours de formation des formateurs en pédagogie de l’alternance, avec un accompagnement individuel.

L’année 2017 en Côte d’Ivoire a été marquée par l’organisation du 2e séminaire interpays du programme. Ce séminaire a permis d’avancer dans la rédaction du référentiel de formation des formateurs des EFA et IFER et dans l’élaboration d’un processus de suivi / évaluation des formateurs. Ainsi, l’ensemble des formateurs seront évalués en 2018 par un à trois membres des services pédagogiques et techniques. Ces évaluations seront réalisées en situation professionnelle : lors de la préparation ou l’animation d’une séance en classe ou dans les ateliers pratiques (jardins et poulaillers des centres de formation).

Résultats 2017 :

  • 164 jeunes formés aux techniques de l’agriculture et de l’élevage (formation de 1 à 3 ans).
  • 541 entrepreneurs agricoles et parents d’élèves formés aux techniques agricoles innovantes (formations modulaires de 1/2 à 1 jour).

Bénéficiaires indirects :

  • Les familles des élèves améliorent leur niveau de vie, en augmentant leurs revenus grâce au transfert de compétences des nouvelles méthodes et techniques acquises par leurs enfants ;
  • Les employeurs actuels et futurs des étudiants (entreprises, coopératives, etc.) bénéficient des qualifications techniques et de gestion de leurs employés.