LOCALISATION

Cameroun
Ensemble du territoire

PARTENAIRES LOCAUX

Le Comité Diocésain des Activités Sociales et Caritatives de Batouri (CODASC Batouri), Le Comité Diocésain de Développement (CDD) de Maroua, The Social Welfare Caritas (SWC) Kumbo, APRODER Kienke, Njombé et Dizangué

DÉBUT DU PROJET

1992

Écoles familiales agricoles – Former les jeunes ruraux aux métiers de l’agriculture – © Marine de Penfentenyo – 2012.

Dans mon village de Kossehone, j’ai commencé à appliquer dans le champ de mon père les techniques que j’avais apprises à l’EFA (compost, amendements organiques), et nous avons presque pu doubler nos récoltes de maïs l’année dernière ! J’ai aussi démarré un commerce de pesticides et herbicides naturels que je vends sur le marché local et jusqu’au Nigeria.

JEAN KODJI

Élève en 2e année à l’EFA de Mokolo (Cameroun)

Formations Agricoles au Cameroun

Le Programme Formations Agricoles (FA) est mis en œuvre au Cameroun depuis 1992 par l’IECD et la CNEFAC. Les 20 centres de Formations Agricoles et les 2 Instituts de Formation à l’Entrepreneuriat Rural (IFER) du réseau proposent une formation par alternance aux jeunes ruraux, afin qu’ils puissent saisir les opportunités de leurs régions en développant de petites entreprises agricoles.

L’année 2019 fut marquée par l’extension de la mise en œuvre du CAP agricole reconnu par le ministère de l’Enseignement secondaire camerounais, dans les Instituts de formation à l’entrepreneuriat rural (IFER) de Koza et de Dizangué. Le principal défi consiste à adapter ce référentiel à la pédagogie de l’alternance, afin de maintenir une place conséquente de la pratique.

UN ENGAGEMENT VERS DES PRATIQUES ÉCORESPONSABLES

Afin d’encourager les pratiques durables et respectueuses de l’environnement, une nouvelle thématique a été introduite dans les parcours de formation au Cameroun : l’agroécologie. Les contenus sont en cours d’élaboration. Une formation a été réalisée auprès de tous les formateurs lors du séminaire national de Yaoundé en juillet 2017. Ainsi, dès la rentrée scolaire 2017, les élèves ont abordé des sujets variés tels que la gestion durable des ressources naturelles, l’impact de l’homme sur l’environnement, la lutte intégrée contre les maladies et les ravageurs, ainsi que les techniques agricoles durables (préparation des biopesticides, utilisation des engrais verts, etc.). Ce nouveau thème est en cours d’expérimentation dans les écoles du Cameroun et sera, à terme, étendu à l’ensemble des pays. Pour accompagner cette dynamique, des partenariats ont également été noués avec des acteurs du développement durable dans chaque localité, tels que le Limbe Wildlife Center ou le GIC Evergreen. Ces partenariats permettent d’appuyer l’appropriation des pratiques agroécologiques par les jeunes, leurs formateurs et leur entourage.

Résultats 2020 :

  • 389 jeunes ont suivi les formations agricoles
  • 75% des jeunes sont en activité
  • 33 formateurs ont été formés pendant l’année

Bénéficiaires indirects :

  • Les familles des élèves améliorent leur niveau de vie, en augmentant leurs revenus grâce aux nouvelles méthodes et compétences techniques acquises par leurs enfants ;
  • Les employeurs actuels et futurs des étudiants (entreprises, coopératives, etc.) bénéficient des qualifications techniques et de gestion de leurs employés.