LOCALISATION

Congo-Brazzaville – Pointe-Noire

PARTENAIRES LOCAUX

8 centres de santé publics et privés

DÉBUT DU PROJET

2012

Le programme d’appui aux structures de santé – © 2015

J’ai été nommée Major du service de pédiatrie en juillet 2017, sans support ni orientation sur la mission, alors même que je n’avais jamais occupé un poste de dirigeante durant ma carrière ! Le PASS m‘a beaucoup aidée : grâce aux formations, je sais maintenant quelles sont mes tâches et responsabilités et j’ai des outils à ma disposition. Comme dit le proverbe, Il vaut mieux apprendre à pêcher que recevoir du poisson. Aujourd‘hui, je me sens épaulée et encouragée. J’ai amélioré mes connaissances scientifiques et acquis de bons réflexes professionnels. Plus que cela, je suis reconnue par mon équipe et suis fière d‘être responsable d’un service de pédiatrie.

Gisèle MBOUTOU

Infirmière diplômée d’État et major de la pédiatrie, hôpital de base de Tié-Tié.

CONGO-BRAZZAVILLE : Renforcer les capacités des structures de santé – Le Programme d’Appui aux structures de santé (PASS)

Le système de santé congolais souffre de nombreuses carences : personnel peu ou mal formé, équipement des structures de santé obsolète et insuffisant, faiblesse de la capacité de gestion. Depuis 2012, l’IECD mène à Pointe-Noire le programme d’Appui aux structures de santé (PASS) qui permet de renforcer les capacités des structures de santé partenaires par la formation continue de leur personnel et par la rénovation des équipements, de manière à significativement améliorer la prise en charge des femmes et des enfants vulnérables.

En 2017, dans un contexte économique toujours difficile, le PASS a soutenu 7 centres de santé et un hôpital de base. 90% des professionnels titulaires ont suivi un cycle complet de formation autour de l’hygiène, des soins techniques et du travail en équipe. Un accompagnement spécifique du personnel d’encadrement a également été proposé tout au long de l’année (gestion d’équipe, gestion de service, notion de responsabilité, élaboration d’outils). L’ensemble de ces actions a notamment permis de garantir la sécurité des soins réalisés et de maintenir un taux d’infection post-partum le plus bas possible.

FORMATION DU PERSONNEL
DE SANTÉ POUR AMÉLIORER
LES PRATIQUES
DE SOIN

FORMATION DU PERSONNEL ADMINISTRATIF POUR AMÉLIORER LES PRATIQUES DE GESTION

RÉNOVATION DES ÉQUIPEMENTS ET FORMATION À LEUR UTILISATION

DYNAMISATION
COMMUNAUTAIRE

134 sessions de formation sur l’hygiène, les soins techniques, ainsi que le travail en équipe et les valeurs professionnelles, complétées par un accompagnement quotidien sur
le terrain.

4 centres partenaires privés ont bénéficié
de la formation
en gestion
(appui comptable, suivi budgétaire,
gestion des stocks en
pharmacie,
amélioration du circuit du patient).

8 centres ont bénéficié d’actions de rénovation des équipements permettant d’assurer un meilleur accueil des patients et une amélioration des soins : équipements médicaux adaptés, réfection de locaux, accès à l’eau.

Planification et organisation
de campagnes de sensibilisation
de la
population à des sujets
de santé publique
(paludisme,
allaitement,
drépanocytose).

Résultats 2017 :

  • 55 000 patients dont 50 000 femmes et enfants, ont bénéficié de soins de qualité dans les centres partenaires.
  • 345 membres du personnel soignant (infirmières, sages-femmes, techniciens de laboratoire) ont été formés et accompagnés de façon quotidienne.
  • 8 500 naissances prises en charge en 2017.

RENFORCEMENT DU CENTRE HOSPITALIER MÈRE-ENFANT MONKOLE (CHME) en RDC à Kinshasa

96 400

patients ont été reçus en consultation en 2017 soit une hausse de 10% par rapport à 2016.

PARTENAIRES LOCAL

Centre congolais de culture, de formation et de développement (CECFOR)

DÉBUT DU PROJET

1991

Depuis 1991, l’IECD apporte un appui continu au comité de direction du CHME pour la gestion de l’hôpital, l’identification de nouveaux partenaires financiers, et fournit ponctuellement au CHME du matériel biomédical. Le CHME, centre hospitalier de référence pour la sous-région, est un partenaire technique de l’IECD pour le PASS. Il est également à l’initiative du programme de lutte contre la drépanocytose.