DÉBUT DU PROJET

2007

Demande de renseignements sur le programme Graines d’Espérance : Anne-Sophie Brabant  gde@iecd.org

Former les jeunes aux métiers de l‘industrie, de l’énergie et de la maintenance (programme Graines d’Espérance)

Les taux de chômage des jeunes dans le monde sont en pleine croissance et pourtant certains secteurs dynamiques ne trouvent pas de main d’oeuvre qualifiée : c’est le cas par exemple du secteur de l’énergie, du BTP, du transport ou encore du secteur de l’automobile. L’inadéquation entre les formations professionnelles trop théoriques et les compétences techniques requises par les entreprises en est une des raisons majeures.

Le programme Graines d’espérance a été lancé au Liban en 2007, afin d’offrir une formation de qualité à des jeunes sans qualification et de répondre aux besoins des secteurs porteurs. Initié dans le domaine de l’électricité, il s’est adapté à la demande locale avec d’autres thématiques proches comme l’électrotechnique et la maintenance industrielle, l’électromécanique et la maintenance automobile.

12 ans après le lancement du programme Graines d’Espérance, l’IECD étudie les possibilités de passer à l’échelle supérieure afin de toucher davantage de jeunes. L’année 2018 a permis de consolider les assises du programme en vue de son essaimage :

  • Renforcement des partenariats avec les entreprises et les institutions
    Maroc : signature d’un partenariat avec la fenelec (voir p.19).
    Côte d’ivoire : un nouveau lycée public devient partenaire.
  • Élargissement de l’offre de formation avec la création de
    nouveaux niveaux de formation et l’approche de nouveaux secteurs
    d’activité.
    Liban : lancement d’un nouveau bac technique en programmation informatique ; étude d’opportunité pour la création d’un niveau de technicien supérieur en électrotechnique.
    Maroc : conception de supports pédagogiques pour l’installation et la maintenance des systèmes photovoltaïques.
  • Montée en compétences des partenaires et autonomie accrue grâce à la mise en place de nouveaux outils formalisant les bonnes pratiques, tels que la mesure d’impact, les méthodes d’organisation d’événements clés pour les écoles partenaires du programme.

schemafip

Résultats 2018 :

  • 4 550 jeunes formés dans 5 pays du programme Graines d’Espérance.
  • 6 900 jeunes bénéficiaires d’actions d’insertion.
  • 24 écoles partenaires dans 6 pays.
  • 88% des diplômés de 2017 en sortie positive (emploi ou poursuite d’études).
  • 282 formateurs bénéficiaires de formations techniques et pédagogiques.