Ecole hôtelière pour les jeunes vulnérables en Thaïlande

Secteur :
Formation technique & Insertion professionnelle
Localisation :
Thaïlande – Mae Sot
Partenaire local :
Tak Border Child Assistance Foundation (TBCAF)

A Mae Sot, l’IECD et son partenaire local Tak Border Child Assistance Foundation ont ouvert en 2009 une école hôtelière pour favoriser l’insertion professionnelle de jeunes issus des minorités Karens, afin qu’ils puissent intégrer la dynamique touristique du pays. Les élèves y bénéficient d’une formation qui vise leur développement complet : apprentissage d’un métier, développement personnel et construction de sa vie d’adulte.

La pédagogie de l’école est basée sur un modèle de mise en conditions réelles, grâce à la présence d’un hôtel-restaurant d’application ouvert au public qui contribue également au recouvrement d’une partie des frais de formation. D’autre part, la forte implication des partenaires de l’hôtellerie-restauration, notamment le groupe AccorHotels et son fonds de dotation, permet de préparer ces jeunes aux attentes des professionnels du secteur.

Résultats :  

  • 72 jeunes sont actuellement en cours de formation ou suivis dans leur insertion professionnelle une fois diplômés.
  • Parmi les 25 jeunes diplômés en mars 2014, 64% sont aujourd’hui en poste et 20% poursuivent leurs études.
  • Plus de 30 nouveaux élèves sont formés par an aux métiers de l’hébergement, du service et de la cuisine.

Les élèves formés bénéficient également :

  • d’enseignement général appliqué : thaï, anglais, informatique ;
  • du développement de leurs compétences transversales : prise de décision, confiance en soi, sensibilisation à l’hygiène et à la sécurité, accompagnement vers l’emploi, etc.

Témoignage de Suwanee, élève diplômée en mars 2014 :

HR Thailande témoignage Suwanee« Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai trouvé un emploi comme commis de cuisine au sein de l’hôtel 4 étoiles Amari à Koh Samui. Je viens de réussir ma période d’essai et je fais maintenant partie du personnel.

Si je n’avais pas étudié à l’école hôtelière, je n’aurais pas eu l’opportunité d’aller aussi loin. J’aime mon travail et je peux mettre de l’argent de côté pour envoyer mes frères et sœurs à l’école et les aider à poursuivre leurs études. »