La formation a changé ma vie. Désormais, ma famille et moimême n’auront plus jamais faim. »

Jambo Jeremiah

diplômé et major de la formation en électrotechnique au Nigéria en 2016, aujourd’hui en poste dans l’entreprise qui l’avait accueilli en stage.

L’emploi des jeunes est au cœur de l’action de l’action de l’IECD. 34% de son activité concerne la mise en œuvre de projets de formation et d’insertion professionnelle visant à renforcer l’employabilité des jeunes dans les pays émergents ou en développement.

Chaque année, plusieurs dizaines de millions de personnes arrivent sur le marché du travail et, parmi celles qui sont en emploi, 42% ont des situations précaires : ce chiffre atteint 80% dans les pays en développement. C’est donc à un double défi que nous devons faire face : celui de permettre aux jeunes (la moitié de la population mondiale a moins de 30 ans) d’accéder à un emploi, et qui plus est, un emploi décent et durable.

L’inadéquation des formations aux besoins des entreprises est l’un des problèmes structurels identifiés par l’IECD dans les pays où il intervient. La formation professionnelle dans des secteurs dynamiques et porteurs d’emplois pourrait offrir des débouchés à des jeunes qualifiés. Mais à l’heure actuelle, l’enseignement technique est souvent dévalorisé, trop théorique et éloigné des réalités économiques et professionnelles.

Grâce à une variété de dispositifs de formations – qualifiantes ou certifiantes – l’IECD et ses partenaires offrent à des jeunes vulnérables ou privés d’accès aux formations adéquates, la possibilité d’acquérir les compétences nécessaires à leur insertion professionnelle : ces formations leur permettront d’exercer un métier de façon durable.

Dans le souci permanent d’être au plus près des besoins et d’évoluer vers l’autonomisation des projets, l’IECD privilégie l’appui à des établissements déjà existants sur le terrain : il encourage la création de filières, participe à l’amélioration de l’offre pédagogique et renforce les écoles sur le plan institutionnel. Quand il n’existe aucune structure adaptée, l’IECD peut participer à la création d’un centre de formation.

Schéma méthodologiqe GDE formation Pro

LES FILIÈRES COUVERTES

  • Métiers agricoles et entrepreneuriat rural
  • Métiers de l’industrie : électricité, électrotechnique, mécanique et maintenance automobile, maintenance industrielle
  • Métiers de l’hôtellerie restauration et boulangerie pâtisserie
  • Métiers de la santé et du soin à la personne
  • Métiers du bâtiment
  • Métiers de l’informatique

Ces spécialités sont amenées à évoluer en fonction des besoins des marchés d’emploi.

DE LA FORMATION CONTINUE (FORMATIONS COURTES) AU BTS

Le spectre de niveau des formations couvertes s’étend du collège jusqu’au BTS, en passant par le CAP et le Bac Pro ou encore la formation continue pour les métiers spécifiques. L’un des objectifs prioritaires est la reconnaissance des diplômes que l’IECD met en place dans le système éducatif national pour garantir leur valeur auprès des employeurs

Le programme Graines d’Espérance au Liban : former les jeunes aux métiers de l’électricité – 2012

Les écoles familiales agricoles : former les jeunes ruraux aux métiers de l’agriculture – 2012

L’école Hôtelière de Mae Sot en Thaïlande : former les jeunes karens aux métiers de l’hôtellerie-restauration – 2013

LIBAN – Accès à l’emploi Guidance Employment Training (GET)

SYRIE – Centre de formation professionnelle pour les jeunes syriens en situation de vulnérabilité

Côte d’Ivoire – Formation des jeunes aux métiers de l’électricité

Madagascar – École hôtelière La Rizière à Fianarantsoa

Thaïlande – L’école hôtelière HCTC de Mae Sot

Cameroun – Écoles familiales agricoles

Côte d’Ivoire – Écoles familiales agricoles

République démocratique du Congo – Écoles Familiales Agricoles

Égypte – Formation des jeunes aux métiers de l’électricité et de la mécanique

LIBAN – Formation des jeunes aux métiers de l’électrotechnique

Maroc – Formation des jeunes en électricité

NIGÉRIA – Formation des jeunes en électrotechnique et électromécanique

LIBAN – Formation technique et insertion socio-professionnelle pour les jeunes libanais et réfugiés syriens

LIBAN – Guidance Employment Training (GET) – Favoriser l’accès à l’emploi des jeunes

LIBAN – Insertion professionnelle des jeunes à besoins spécifiques

Syrie – Le renforcement des capacités du tissu associatif syrien (projet TEAM)

Myanmar – Centre de formation professionnelle du Lac Inle

Plateforme régionale ASSET – H&C

SYRIE – Formation et insertion socio-économique par la création d’activités rémunératrices – Programme BRIDGES

Vietnam – Les Écoles de boulangerie-pâtisserie

Vietnam – Formation des jeunes aux métiers de l’électricité et de la maintenance automobile