Caroline Arsac 2Demande de renseignements sur le programme santé : caroline.arsac@iecd.org

Je suis venue ici en 2013 et je suis revenue aujourd’hui pour ma fille. Il y a eu un grand changement depuis la dernière fois. C’est propre, les infirmières ont de la tendresse pour le malade, elles ne sont plus méchantes comme elles l’étaient avant. Je remercie vraiment les infirmières pour ce changement de comportement. Dès mon arrivée, on m’a accueillie, on n’a pas cherché à me demander directement de l’argent, on s’est occupé d’abord de l’enfant et pour finir, on a demandé combien avaient coûté les médicaments utilisés pour mon enfant. Je suis vraiment ravie ! »

Témoignage d’une maman d’une petite fille de 5 ans hospitalisée en pédiatrie à l’hôpital Tié-Tié, centre de santé qui a bénéficié du PASS.

Depuis plus de 25 ans, l’IECD fait de l’appui aux structures de santé l’un des axes majeurs de son intervention en Afrique et au Proche-Orient. Dans ces régions, les taux de mortalité maternelle et infantile restent élevés, résultat d’une prise en charge inadaptée des patients dans des structures de soins défaillantes.

L’IECD agit sur l’amélioration de la qualité des soins hospitaliers pour les personnes les plus vulnérables, en particulier les mères et leurs enfants.

AXES D’INTERVENTION

  • Renforcement des établissements de santé sur les plans technique, institutionnel et financier ;
  • L’impulsion d’une dynamique durable d’amélioration des pratiques de soins ;
  • Des actions de sensibilisation auprès de la population, pour favoriser les bonnes pratiques en matière de santé.

L’IECD met en œuvre 2 programmes phares :

  • Le Programme d’Appui aux structures de santé (PASS) au Congo-
    Brazzaville.
  • Le Programme d’amélioration de la prise en charge des drépanocytaires en République démocratique du Congo, au Cameroun, au Congo-Brazzaville et à Madagascar.

L’IECD apporte également son soutien à des structures de santé en République démocratique du Congo, à Madagascar et en Syrie.

Résultats 2016 :

  • 87 structures de santé appuyées et renforcées (dont 7 centres de santé et 1 hôpital de base qui bénéficient d’un accompagnement quotidien dans le cadre du PASS).
  • 1166 professionnels de santé formés sur l’amélioration des pratiques de soins (dont 330 membres du personnel soignant formés et accompagnés quotidiennement dans le cadre du PASS).
  • 100 000 patients ont bénéficié de soins de qualité dans les centres partenaires.